• Plus de 79'000 évaluations positives
  • Plus de 250'000 commandes par an

Accrocher des couteaux et ciseaux de manière invisible

Solution pour présenter des pièces d'exposition dans des musées
Auteur: Klötzli Messerschmiede GmbH, Burgdorf, Suisse
En ligne depuis: 06.12.2021, Nombre de visites: 12437

Dans notre entreprise, nous utilisons souvent des aimants pour présenter des produits. Les aimants ne cachent rien des couteaux et ciseaux et ceux-ci peuvent alors être admirés dans toute leur splendeur.
En 2021, nous avons fêté le 175e anniversaire de notre société. Afin de marquer cet événement, nous avons aménagé dans les anciens locaux de la coutellerie Klötzli un petit musée avec des pièces d'exposition exceptionnelles. Le point fort sont les murs avec 684 couteaux et ciseaux historiques dont le couteau le plus ancien de la collection a été fabriqué en 1760. Pour que rien ne cache les décorations magnifiques, des aimants ont été utilisés pour réaliser la suspension invisible.

La paroi arrière bleu foncé
La paroi arrière consiste en un panneau de fibres. Comme il s'agit d'une planche de bois tendre, on peut facilement y piquer des épingles. Nous avons couvert la paroi arrière de tissu bleu foncé qui contraste bien avec les pièces d'exposition métalliques. Il fait également ressortir plus les motifs et couleurs des poignées pour la présentation des produits. Pour fixer les objets exposés à cette paroi, nous avons utilisé, outre les épingles, les deux types d'aimants suivants :

  • Aimant en pot avec trou de fixation Ø 10 mm, CSN-10
  • Aimant en pot avec trou de fixation Ø 13 mm, CSN-13

Fixer les couteaux et ciseaux de manière invisible
Nous avons fixé les objets exposés de manière à ce qu'ils ne reposent pas directement sur la paroi arrière. C'est alors le moment où interviennent les aimants. Comme les couteaux et ciseaux sont en métal, ils servent de support d'adhérence aux aimants. Nous avons fait passer une épingle à travers le trou de l'aimant en pot que nous avons fixé ensuite sur l'objet. Selon la taille de l'objet, nous avons y posé entre un et trois de ces dispositifs. Ensuite, il était facile d'insérer les épingles dans le panneau en bois. Et la suspension invisible pour la présentation de produits était terminée. Avec cette méthode, on a l'impression que les couteaux et ciseaux de notre musée flottent dans l'air sans aucune fixation.



Accrocher les objets exposés bien droit
Les pièces d'exposition du musée pèsent entre 10 g et 150 g. Selon la taille du couteau ou des ciseaux, nous y avons réparti 1 à 3 aimants pour être sûr que l'objet n'est pas accroché de travers. De plus, certaines pièces ont des décorations en saillie ou des vis qui dépassent ce qui agrandit à certains endroits la distance entre l'objet exposé et la paroi. Dans ces cas, nous avons superposé deux aimants que nous avons ensuite fixés sur le couteau ou les ciseaux pour avoir une distance constante sur toute la longueur de la pièce.

Des épingles pour soutenir les objets lourds
Certains couteaux et ciseaux sont gros et plutôt lourds. Pour ces pièces, nous avons non seulement utilisé des aimants mais également plusieurs épingles comme support. Un couteau de poche par exemple reposait donc également sur des épingles supplémentaires.

Des épingles pour fixer des pièces légères et fines
Pour des objets plus légers ou très fins, comme de petits ciseaux, nous n'avons pas utilisé d'aimants car on les aurait vus. Mais nous avons pu fixer ces pièces de musée simplement avec quelques épingles. Le vrai défi consistait à bien disposer les pièces pour obtenir une belle image harmonieuse. Avec cette méthode, nous avons utilisé 630 aimants au total pour fixer les 684 objets.

Si vous souhaitez voir toutes les pièces du musée en détail, vous pouvez vous rendre sur notre site internet où vous trouverez des informations supplémentaires sur l'exposition : https://www.klotzli.com/de/Geschichte/Alte-Werkstatt-/-Museum