La Tour Eiffel qui lévite

Un chef d'œuvre pour fêter le 100ème anniversaire de la découverte de la supraconductivité
Auteur: Alexandre Echasseriau, Paris, France
Il y a 100 ans, le phénomène de la supraconductivité a été découvert.
Cette création d'une hauteur de 80 cm est l'œuvre d'Alexandre Echasseriau, étudiant à l'école de design ENSCI-Les Ateliers, pour l'exposition du CNRS «Entrée en matière» du 19 au 30 octobre 2011.
À cette occasion, la Tour Eiffel (l'autre, la vraie), a pris la pause en arrière plan.
Pour faire léviter cette tour, 9 aimants S-30-10-N ont été utilisés, quatre pour le premier étage, quatre pour le second, et un dernier pour le troisième et son petit phare.
La Tour Eiffel Supra lévite grâce à des pastilles supraconductrices. Les supraconducteurs, une fois refroidis dans de l'azote liquide à -196°C, conduisent parfaitement le courant électrique et expulsent les champs magnétiques. Ils repoussent ainsi les aimants et font léviter la Tour.
Pour plus d'infos sur les supraconducteurs : www.supraconductivite.fr (en français et en anglais).
La Tour Eiffel et sa petite sœur by night
La Tour Eiffel et sa petite sœur by night
Conception : Alexandre Echasseriau
Conseillers scientifiques : Julien Bobroff, Frédéric Bouquet (LPS, Orsay)
Partenariat CNRS - Université Paris Sud - Supra2011
Photos: Julien Bobroff
Note de l'équipe de supermagnete : Vous trouverez d'autres applications au sujet de la "supraconductivité" ici.

Tout le contenu de cette page est protégé par le droit d'auteur.
Sans autorisation expresse, le contenu ne peut être copié ou utilisé sous quelque forme que ce soit.